Publicité

Championnats du Monde de pétanque : LA DREAM TEAM VACILLE MAIS NE CEDE PAS

Posté par lolo le 21/7/2003 0:25:43 (3943 lectures) Articles du même auteur

. . . . .
Petit retour sur cette finale franco-française.
Si en 2001 à Monaco ou l'année dernière à Grenoble, la triplette phare de l'hexagone s'était imposée sans souffrir en finale pour décrocher le maillot arc-en-ciel, l'édition 2003 à Genève a bien failli leur causer surprise. Mais qui peut rivaliser avec QUINTAIS SUCHAUD et LACROIX cette triplette annoncée comme la Dream-Team ? Les Tunisiens ? Non ! Balayé en ¼ 13 à 2, les Belges ? Pas plus ! Auteurs de 7 points. Qui alors ? Des français bien sur ![Pronostics des Boulistenautes...]

Il faut remonter à 1995 pour trouver trace d'une finale franco-française et dans la patinoire surchauffée de Genève, c'était au tour de Michel LOY, Bruno LEBOURSICAUD et Damien HUREAU de défier la dream team. Après une demi-finale où Michel LOY avait fait banquette par superstition, c'était au tour de Bruno ROCHER de rester sur le banc, l'entrée de Michel devant donner plus de punch avec son caractère de combattant très expressif.

Difficile entrée en matière Damien HUREAU quelque peu fébrile face à un Henri LACROIX plantant ses premières banderilles. Un début à l'avantage des champions sortants qui sans forcer leur talent, surtout pour QUINTAIS et SUCHAUD, qui mènent rapidement 8 à 1, entre temps Michel LOY avait sauvé la partie en sortant un but pour éviter une grosse mène. Après cet exploit, les jeunes loups vont enfin rentrer dans la partie, seul Henri LACROIX qui tutoie le bouchon en permanence tient la baraque d'en face. Revenus à 4 -8 puis 6-9 France 1 engrange 6 points dans l'escarcelle avec 3 carreaux (2 de LEBOURSICAUD et un tir à 5 de LOY) et dépasse les tenants (9-12). La mène suivante sent le roussi pour les QUINTAIS boys mais à l'entame du money time, HUREAU manque et LEBOURSICAUD ne rentre pas de sa première. C'est au tour de Philippe QUINTAIS de sortir de sa léthargie et prendre un risque en tirant une boule difficile, contrat rempli 10 à 12.

Les boules sont de plus en plus lourdes à l'approche du Graal sauf pour Henri LACROIX qui veille que ses deux boules soient unies avec le but comme elles le sont dans sa sacoche, une boule perdue, un mauvais contre de HUREAU et c'est encore le roi Philippe qui se retrouve avec 2 points de rajout dans les mains, ils ne s'en privent pas et il permet à son équipe de reprendre les rennes 13 à 12. Pourtant ce n'est pas fini, il faut jouer les prolongations jusqu'à 15 pour la seule fois de l'année. L'ouverture est petite mais les champions en titre veulent la prendre plus que 5 frappes et c'est gagné, c'est du solide dans le rond et Philippe SUCHAUD moribond jusque là tape les 2 siennes, c'est au tour de l'autre Philippe de tester son palpitant, la 1ère est frappée et la seconde me direz vous ? Un carreau s'il vous plait pour faire bonne mesure. Soucieux d'en finir au plus vite avec leurs meilleurs ennemis du jour, la dream team préfère penser à la pression qui les attend au bar plutôt que de la subir sur la terrain.
Une boule dans chaque main, LACROIX face à HUREAU, la meilleure solution ? Que Damien tire le but pour ne concéder qu'un point mais coach BIDEAU veut faire jouer LACROIX, on pointe mais c'est beaucoup trop court. Henri n'a même pas besoin de tirer, tel le loup de la chèvre de M. SEGUIN il met fin, en pointant, à ce 39ème championnat du monde en inscrivant pour la 3ème fois consécutive son nom au palmarès. Les embrassades fusent mais les larmes n'ont pas la même saveur dans chaque camp, Bruno LEBOURSICAUD est inconsolable, 4 jours à croiser le fer pour échouer au port.

La dream team conserve son titre, merci à Henri LACROIX pour son appoint prodigieux et aux nerfs d'acier des 2 monstres froids Philippe SUCHAUD et Philippe QUINTAIS.

Dans l'autre camp on rumine les opportunités ratées de peu, l'arc-en-ciel était tout proche mais le soleil n'est pas arrivé et le ciel est resté sombre pour ces quatre valeureux joueurs. Merci à Michel pour sa formidable abnégation et combativité et à ses 3 partenaires qui ont fait honneur au maillot de l'équipe de France.

Rendez-vous l'an prochain à Grenoble.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          139 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !