Publicité

Championnats du Monde de pétanque : DEMIS FINALE DU CHAMPIONNAT DU MONDE

Posté par lolo le 20/1/2003 11:12:48 (3088 lectures) Articles du même auteur
Championnats du Monde de pétanque

DE L'ENFER AU PARADIS (Déroulement et analyses)

Après le marathon des poules depuis jeudi, les français ont plutôt un programme allégé pour ce dimanche avec seulement deux parties à jouer, c'est à la fois peu et beaucoup. A l'heure de jouer une ½ finale de championnat du monde le matin et peut être la finale pour le sacre suprême l'après midi, les français avaient accumulé énormément de pression face à l'attente d'un public désireux de voir un doublé.

A 10 heures précise l'arbitre portugais siffle le départ ce cette ½ finale face aux thaïlandais. Philippe QUINTAIS n'ayant pas de sensation au tir a préféré prendre le point de tête laissant à Henri LACROIX le rôle si important de milieu. De leur côté les thaïlandais, étonnamment décontracté, entame cette partie sans complexes avec un pointeur de talent, un milieu sans déchet et un tireur au top.

Sur un terrain où il est important de bien pointer, QUINTAIS a du mal à rentrer dans la partie et peine à faire jeu égal face à son adversaire direct. Mené 6 à 3, il faudra une superbe mène à 10 mètres au tir de SUCHAUD (2 reculs) et surtout de LACROIX qui réussit un tir à 4 sur une boule collée derrière le but. Les asiatiques nullement déstabilisés répliquent par une superbe mène de 5 avec notamment 2 carreaux secs du milieu 7 à 11. La maison France est en danger mais c'est souvent au pied du mur que les français sont les meilleurs, ils arrachent 1 point puis 3 pour égaliser à 11. Il faut dire que la pression et peut être la peur de gagner a gagné le camp thaïlandais, comme en basket c'est dans le money time que tous va se jouer, à 11 à 11 les boules sont plus lourdes et le c?ur prend une place prépondérante. Après une boule perdue par QUINTAIS et LACROIX au point les thaïlandais entrevoient la sortie, mais il faut jouer plein en tirant et en rajoutant, un trou du milieu va sauver les français mais ils ne marquent pas 11 à 12.
La dernière mène restera longtemps dans les mémoires avec un dénouement incroyable. SUCHAUD impeccable jusque là manque à double à 6 mètres !!, pour sauver la patrie une seule solution tirer au but, LACROIX s'y colle le frappe mais il ne sort pas et se retrouve à 12 mètres. La situation s'aggrave surtout que le pointeur thaïlandais se met à 30 du but. Après discussion avec Eric SIROT et Jean-Yves LOULON très attentifs au bord du cadre, Philippe QUINTAIS décide de retirer au but alors qu'il n'a pas encore tiré une boule !! A 12 mètres un but est petit mais rien ne fait peur au meilleur joueur du monde, pourtant son premier tir est long, dernière chance pour Philippe, la boule s'élève et tombe sur le but mais comble de malheur le but s'arrête à 2 cm de la perte à 14m98. La situation est critique avec 4 boules contre une, les têtes sont basses et le public n'y croit plus, seul Henri LACROIX laisse échapper sans y croire « il faudrait qu'ils se noient 4 fois ! » Il ne croit pas si bien dire la première boule franchit de justesse la ficelle, allez plus que trois, la deuxième est trop courte. Et si ..... Il reste encore 2 boules au tireur, sa première est très longue et elle touche les planches !! L'espoir revient un peu dans le camp français, encore une boule à jouer et elle est trop courte !! Avec 4 boules en main contre une la France va peut être décrocher son billet pour la finale, Henri LACROIX s'applique, pointe et sa boule s'arrête devant la ficelle, c'est gagné 13 à 12. Les 8000 spectateurs sont ivres de joie et applaudissent à tout rompre, ce renversement de situation incroyable démontre que la pétanque peut apporter son lot d'émotion sportive comme dans n'importe quel sport.

L'autre ½ finale entre MADAGASCAR et le MAROC sera également superbe avec une victoire au finish des marocains. Après avoir mené 9 à 1 les malgaches sont revenus à 12 à 11 en ayant tiré 3 fois au but. Cette partie sera émaillée d'un incident ou les marocains contesteront longtemps auprès de l'arbitre une boule qui d'après eux serait sortie du cadre le long de la ficelle avant de revenir en jeu. Après un ¼ d'heure de palabres les marocains s'offraient le finale du championnat du monde.

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
  
          206 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !