Publicité

Championnats du Monde de pétanque :  41ème Chp.du MONDE à UCCLE - Reportage de « lolo »

Posté par Anonyme le 26/9/2005 14:00:00 (1957575 lectures) Articles du même auteur

Les nouveaux rois du Monde : Philippe VI, Henri IV, Julien et Simon 1er

 . . Pour des raisons techniques et de dernière minute il n’a pas été possible de vous faire vivre en direct ce 41ème championnat du monde en dehors du canal officiel, une occasion de revenir sur ce championnat. 
Mercredi 21 septembre
. . C’est à Uccle petite ville de banlieue de Bruxelles que revient l’honneur d’accueillir ce 41ème championnat. 52 pays présents et 54 équipes, la Belgique pays organisateur et la France tenante du titre ayant droit à 2. Quelques désistements avant le début de la compétition dû pour la plupart du temps à des problèmes de visas surtout pour les pays africains, notamment le Cameroun ou l’Algérie qui a fait appel à 2 joueurs vivant en France. A 16h00 précises, c’est l’inévitable Marc Alexandre, animateur hors pair pour la pétanque qui lançait cette cérémonie d’ouverture avec le traditionnel défilé des nations auprès de leur drapeau. C’est le bourgmestre d’Uccle (maire) après les traditionnels discours de bienvenue en français, flamand et anglais qui déclarait ouvert ce 41ème championnat du monde.



Les nouveaux champions du Monde : Simon Cortès, Philippe Suchaud, Julien Lamour et Henri Lacroix


. . Au programme de ce mercredi soir tout d’abord le tirage au sort des poules et les éliminatoires du tir de précision, les repêchages et les ¼ de finale. Du côté français c’est Philippe Suchaud qui défend les couleurs tricolores, un Philippe qui réalisera un tout petit score de 25, insuffisant pour ce classer dans les 20 premiers pour au moins faire les repêchages. Pas mal de surprise avec les éliminations d’autres excellents tireurs comme Khaled Lakhal pour la Tunisie, pour la Belgique Claudy Weibel avec 29 points se qualifiait en dernière position pour les repêchages. La Thaïlande avec 50 points, l’Allemagne et l’Armènie avec 44 points et le Canada avec 42 points se qualifient directement.

. . En repêchage Claudy poussé par son public réalise un excellent score de 52 et rejoint les ¼ de finalistes, il sera suivi par le Bénin (49), le Sénégal (48) et le Cambodge (42).

. . A la suite de cette phase de brassage, les ¼ de finale en duel voient le Bénin battre l’Armènie 32 à 27, le Sénégal battre l’Allemagne 35 à 23, la Thaïlande battre le Cambodge 41 à 24 et nouvelle surprise la victoire du canadien Thomas Pouplot , insensible à la pression du public, battre Claudy Weibel 31 à 20.

. . Pour la 2ème année consécutive aucun pays européen ne sera représenté dans le dernier carré. A noter que le champion du monde sortant Samy Attalah n’a pu défendre son titre pour raison disciplinaire. Il est minuit en ce mercredi et demain jeudi à 13h30 les choses sérieuses commencent.

Jeudi 22 septembre

. . Pas de compétition le matin mais le congrès international, pas de grandes révélations sur l’avenir de notre sport si ce n’est l’annonce officielle des prochains championnats du monde, en 2007 à Thaïlande à Pattaya , en 2008 au Sénégal à Dakar et en 2009 à Maastricht au Pays Bas. Pour les dames à Tahiti en 2008 encore sous réserve. Rappelons qu’en 2006 les deux championnats, hommes et femmes, auront lieu à Grenoble.

. . C’est dont à 13h30 précises que le coup d’envoi était donné. 6 poules de 7 équipes et 2 poules de 6, les 4 premiers sont qualifiés. France 1 (Lacroix) hérite d’une poule où il va falloir s’employer (Belgique 2, Pays Bas, Côte d’Ivoire, Hongrie, Norvège, Japon). 1ère mise en jambe facile face au Japon (Suchaud remplaçant) 13 à 2 suivi de la Hongrie (Cortes remplaçant) 13 à 4. Pour la dernière partie de la journée contre la Côte d’Ivoire (Lamour remplaçant) la machine se grippe, Henri Lacroix qui pointe depuis le début n’arrive plus à rentrer, ce mauvais passage sera synonyme de défaite 13 à 10. Pour les champions du monde de France 2 le menu est beaucoup plus abordable (Grande Bretagne, Tahiti, Norvège, Israël, Bénin, Guinée). Pas de souci pour l’entrée en matière avec une fanny en 3 mènes contre les anglais (Loy remplaçant) mais dès la 2ème partie l’os est plus dur à ronger face à Tahiti pour sa 1ère participation, les polynésiens font feu de tout bois particulièrement au tir alors qu’en face Bruno Leboursicaud a du mal suivre le rythme. Très belle partie des tahitiens qui l’emporte 13 à 9. (Loy remplaçant). Après cette première déconvenue la rencontre face à Israël remet un peu d’ordre 13 à 3 (Rocher remplaçant)

. . A l’issue de cette journée, on s’aperçoit qu’il faut se méfier de tout le monde, à part 2 équipes vraiment folkloriques (Russie et Bulgarie) chaque nation possède des joueurs de valeur voire une équipe vraiment compétitive (Pays Bas, Finlande, Allemagne etc…..)

Vendredi 23 septembre

. . _8h du matin tout le monde sur le pont pour finir cette phase de brassage. Pour France 1 le réveil est difficile face à l’excellente équipe des Pays Bas, Henri Lacroix n’a toujours pas retrouvé ses marques à l’appoint et l’entrée de Suchaud à la place de Cortes ne changera rien, défaite 13 à 6. Heureusement que France 1 enchaîne face à la Norvège 13 à 3 (Suchaud remplaçant) car il reste encore la Belgique à rencontrer. Justement face à la Belgique 2 (Weibel) France 1 joue un peu mieux, Henri Lacroix est sur le banc et Lamour pointe bien mais les belges profiteront d’une ouverture au tir (3 carreaux) pour l’emporter sur une mène de 5 (10-13). 3 victoires et 3 défaites France 1 se qualifie avec difficulté pour le 2ème tour.

. . Pour France 2 les choses sont beaucoup plus facile et expédie les affaires courantes face au Bénin 13 à 1, à la Guinée 13 à 0 (Rocher remplaçant) et l’Australie 13 à 3 (Loy remplaçant)

. . A l’issue de ce premier écrémage il reste encore 32 équipes réparties dans 8 poules de 4. France 1 hérite de la Tunisie, de l’Algérie et du Bénin. L’idée de faire pointer Julien a fait son chemin, Henri prenant la place de milieu et Philippe tireur. Face aux tunisiens Lakili, Lakhal, Ferjani la machine est lancée victoire 13 à 8 mais dans la partie des vainqueurs face à l’Algérie (Triaki, Amri) le sort ne sera pas en faveur des français qui s’inclinent à 11. A 21h30 s’annonce un barrage délicat face aux mêmes tunisiens, quoi qu’il arrive une bonne équipe devra quitter le championnat du monde et rejoindre la coupe de nations. Pourtant point de suspens, les tunisiens peu en verve n’inscriront que 2 points, la route continue pour France 1.

. . De son côté France 2 se retrouve avec l’ile Maurice, les Etats-Unis et Belgique 2. 1ère partie sans difficulté face aux mauriciens 13 à 4. Pour la partie des vainqueurs Bruno Rocher est sur le banc, et c’est un Michel Loy étincelant sur ce terrain d’envoi qui inflige une 1ère défaite aux belges 13 à 6. Depuis le début du championnat Damien Hureau réalise un sans faute faisant taire ses détracteurs, France 2 se qualifie aisément pour les poules des 8ème justifiant au fil des tours son rôle de favori.

. . Dans les autres poules, la fatigue se fait ressentir, un championnat du monde c’est avant tout de l’endurance et certaines bonnes équipes peu habituées à de tels efforts sur la durée commencent à flancher, c’est le cas de l’Allemagne coaché par Daniel Voisin qui s’incline en barrage face à Andorre mais aussi par exemple de la Côte d’Ivoire. L’Espagne quitte aussi le championnat en se faisant exécuter en 3 mènes par des Pays Bas euphoriques

Samedi 24 septembre

. . Encore une longue journée en perspective avec les poules des 8ème de finale et les ¼ de finales dans la foulée. France 1 se trouve dans la poule du Maroc, Tahiti et Andorre. Très belle partie face au Maroc et aux expérimentés Alaoui et Habchi, Henri grâce à un superbe carreau pour 6 à la sautée fera taire les velléités marocaines pour l’emporter à 13 à 3. Succès dans la foulée face à l’étonnante équipe de Tahiti qui elle aussi et au bout du rouleau 13 à 2. Pour France 2 qui est avec le Sénégal, l’Italie et la Thaïlande c’est plus que laborieux, C’est à l’énergie et au courage qu’elle viendra à bout des sénégalais 13 à 8 malgré une piètre prestation. Dans la 2ème partie face à l’Italie, les italiens souffriront d’un complexe d’infériorité récurrent, ne jouant pas sur leurs valeurs, les transalpins s’inclineront 13 à 6. Dans les autres poules, les 2 équipes de Belgique se retrouvent ensemble, logiquement Belgique 2 s’impose dans le duel fratricide avant de battre sèchement le Portugal. Pour Belgique 1 et le public (Podor) c’est la déception, après avoir largement mené contre l’Algerie 11à 3, les belges se voyaient coiffer au poteau.

. . Partie exceptionnelle entre les Pays Bas et Madagascar avec une victoire sur le fil des malgaches 13 à 12 grâce à un super Jean Jacky. Les bataves réalisent un superbe championnat, il faut dire que l’équipe présente a suivi une préparation minutieuse après plusieurs sélections mais malheureusement pour elle, trop d’énergie dépenser depuis 3 jours ce qui profitera à la Mauritanie et à son excellent tireur Rabani.

Les ¼ de finales

. . Le tirage au sort aura permis d’éviter une confrontation franco française.

. . Fance 1 – Maroc

. . Revanche de la partie de poule, la rencontre s’annonce beaucoup plus serrée, il faut dire qu’avec Alaoui, Habchi et le jeune El Mankari a fière allure. Le score progresse équitablement et chaque point vaut de l’or, pourtant sur une mène d’attaque française, le jeune El Mankari voulant trop bien faire en cachant sa boule laisser 3 points à terre au grand désespoir de ses coéquipiers, Julien rajoutait le 4ème pour emmener le score à 12 à 8. La mène suivant était bien mal embarqué pour les français avec 2 boules de perdues de Julien et 1 trou de Philippe, alors que les marocains avec 2 magnifiques carreaux pouvaient entrevoir la sortie. Il suffisait juste à Alaoui de toucher le but de quelques centimètres, par chance pour les français il passsait à quelques millimètres !! 12 à 12  !!

. . Dernière mène : Alaoui court de 60, Julien 20 devant, El Mankari petit palet 30 derrière le but !! Julien reprend, El Mankari tire et fait casquette !!! ouf. Habchi tire et manque double, les français ont eu chaud, Alaoui frappe mais il reste encore 4 boules au français et Henri regagne de sa 1ère équipe et qualifie sa formation pour les ½ finles.

. . France 2 – Mauritanie

. . Sûrement le tirage le plus favorable vu le plateau, l’avantage sur le papier se concrétisera vite sur le terrain, une équipe de France 1 solide qui profitera des lacunes mauritaniennes à ce niveau. Score final 13 à 1

. . Thaïlande – Algérie

. . Départ incroyable des thaïlandais où toutes les boules étaient synonymes de carreaux ou de bouchons mais l’état de grâce passée les algériens revenaient dans la partie avec une mène de 5, mais cependant insuffisant pour l’emporter. (13 à 6)

. . Belgique 2 – Madagascar

. . Superbe partie entre une équipe portée par toute une salle conquise à sa cause et un diabolique Jean Jacky Randrianandrasana . Les malgaches commençaient les plus forts semant le doute dans les esprits. Les belges revenaient doucement dans la partie et dépasser même les malgaches 9 à 6, toujours sur leur lançée ils montaient à 12 à 8. La mène suivante sur un déplacement de but lointain à plus de 15 m, les belges pensaient bien tenir le 13ème avec un point à 10 cm mais à la dernière boule le malgache Andrianiaina reprenait le point acclamé par un public des plus sportifs. C’était le chant du cygne pour les joueurs de l’océan indien et la mène suivante les belges obtenaient leur billet pour les ½ finales. (13 à 9)

. . La journée du samedi n’était pas encore terminée puisque la soirée était consacrée au titre de champion du monde de Tir de précision . En ½ finale on retrouvait le canadien Thomas Pouplot face au Thaïlandais Thaleungkiat Phusa Ad et le béninois Gérard Agossa face au sénégalais François N’Diaye . Phusa ad plus régulier se défaisait assez aisément de Thomas Pouplot 34 à 17 alors que dans l’autre ½ finale ce sont les tirs au but qui feront la différence en faveur de Gérard Agossa 38 à 36.

. . La finale sera indécise jusqu’au bout, avant le dernier atelier du tir au but, Phusa Ad mène de 8 points, Gérard Agossa performant dans cet exercice espère bien faire son retard, ce qu’il fait à 6 mètres et 7 mètres en sortant le but inscrivant 10 points. De son côté Phusa Ad effleurait le but à 6 mètres ce qui lui rapportait 3 points. Ce but qui a à peine vacillé sera l’objet d’une longue contestation de la part du camp béninois mais comme dans tout sport l’arbitre est souverain surtout qu’il était bien mieux placé que le public dans les tribunes. C’est donc sur le score de 34 à 33 que Phusa Ad offre une 1ère médaille en or à son pays. Médaille d’argent Gérard Agossa, médaille de bronze Thomas Pouplot et François N’Diaye.

Dimanche 25 septembre

. . Depuis l’an passé et la nouvelle règle adoptée par la FIPJP, deux équipes d’une même nation ont l’obligation de se rencontrer en ½ finale. Dès lors comme à Grenoble les deux équipes de France doivent en découdre. Qui du challenger, France 1 , ou du tenant de titre France 2 aura le droit de jouer la grande finale ? Il faut dire que cette année les rôles sont inversés pour Michel, Damien et les deux Bruno, ils doivent défendre leur bien alors qu’Henri, Philippe, Simon et Julien se retrouvent dans la peau des challengers. Aucun changement par rapport à la veille, Simon et Bruno Rocher sont sur le banc.

   Les ½ Finales

. . Dès la 1ère mène France 2 marque son empreinte par une mène de 5 points suite à 4 frappes et un trou de Suchaud . Sacré entame qui met de suite en confiance mais Henri et ses partenaires ne lâchent rien, ils reviennent petit à petit, 5/1 , 5/3 , 5/4 . Après une ½ heure de jeu, on sent Damien n’est pas dans son assiette, éblouissant les jours précédents, ses frappes sont moins tranchantes et un manqué double ne laisse rien ne présager de bon. Heureusement qu’un Michel extraordinaire colmate les brèches par des portées millimétrées et des devants de boule salvateurs. En face la machine est lancée, Julien rentre bien au point, Henri est étincelant au milieu et Philippe enchaîne les frappes. Cependant au débit de Julien , 2 trous capitaux pour conclure 2 belles mènes à 3 et à 2 emmènent des regrets compréhensibles au coach Philippe Quintais . France 2 l’échappe belle et reste à flot 6 à 6 . D’ailleurs le coach Alain Bideau est inquiet, Damien passe au milieu et Bruno passe au tir (quitte à modifier, un changement de joueur serait peut être plus opportun ?). A 7 à 6 Michel perd ses deux boules à son grand désespoir alors que Bruno manque également, il y a le feu à la maison de France 2 !! Quoi faire ? tirer au but évidemment, Bruno s’y colle et fait une casquette sur le but qui se déplace de quelques centimètres, quelle malchance !! cependant le point est à présent à Michel à 10 bons mètres. Pour Philippe c’est le moment de profiter de cette occasion unique, ce qu’il fait magnifiquement par une belle frappe. Damien se relance au but et comme Bruno il le touche mais ne le sort pas, quelle poisse pour les tenants du titre, il pointe sa 2ème boule qui une minute plus tard est remplacé par celle de Philippe  !! 6 points dans cette mène 12 à 7 . La situation est critique pour France 2 et Alain Bideau en dernier recours décide de faire rentrer Bruno Rocher à la place de Damien , Michel passant au milieu.

. . Dernière mène

. . Julien 30 devant, Bruno tire et frappe, Julien 40 derrière, Bruno Rocher pointe et regagne le point magnifiquement 10 devant le but. Philippe tire et manque, il retire, remanque mais touche le but et se fait le point sien avec la boule de Julien . Attention, si France 2 tire bien ils peuvent eux aussi faire 6 points et conclure !! 4 boules contre 2 et 2 points à défendre mais cette boule est très difficile à tirer, elle est à la sautée à 10 m et le but est entre les deux !! Bruno tire, juste pas droit, France 2 ne pourra plus finir. Michel tire et coiffe la boule, il retire et fait une casquette, aie aie, l’occasion en or devient cauchemar. Et que dire de la situation de Bruno Rocher bien inconfortable, avec une dernière boule peut être synonyme de défaite et l’abandon du beau maillot arc en ciel, il tire et lui aussi fait casquette. C’est fini France 1 est en finale, une joie intérieure mais contenue dans les gestes, il faut dire qu’en face il y avait des amis et que chacun s’apprécie. Les sentiments sont mêlés, d’un côté la déception et de l’autre la joie de participer à la finale mais cette après midi les perdants pousseront avec leurs vainqueurs pour conserver le titre en France.

. . Rappel des mènes  : 0/5, 1/5, 3/5, 4/5, nulle, 5/6, 6/6, 6/7, nulle, 12/7, 13 à 7

. . Dans l’autre ½ finale la Belgique n’a pas la partie facile face aux Thaïlandais habitués aux joutes finales mais le public joue son rôle à fond encourageant de la voix son équipe favorite. Les thaïlandais sont capables de faire un jeu incroyable mais aussi de passer à travers sur quelques mènes, ce fut le cas dans cette partie où ils encaisseront 2 mènes de 5  dont une vraiment malheureuse car si une tentative d’annulation, le but était arrêté par une boule en fond de cadre. Cette malchance profitait aux belges qui sous les ovations du public remportait leur ½ finale sous les vivas et les ovations de la foule avec une mention particulière à Tichon Hémon .

. . Il ne faut pas surtout pas oublier en ce dimanche matin la finale de la Coupe des Nations réservée aux nations éliminées lors des 2 premiers tours. Une finale qui opposait Monaco et l’inusable Raymond Clapier à l’équipe d’Espagne . A l’arrivée les ibériques s’imposaient facilement 13 à 5

. . Mais il restait encore le plus beau à venir, la seule partie de l’année en 15 points, la finale du championnat du monde

. . Dimanche après midi 15 heures . . La FINALE

 . . Sous les yeux des caméras de sport + ils ne sont plus que 6 sur le terrain, 6 à rêver d’arc en ciel, 6 joueurs surmotivés par l’événement dans une ambiance surchauffée. Sur le banc, les remplaçants et les coaches sont concentrés, dans les tribunes le stress monte, il ne manque pas un ingrédient. Une finale du championnat du monde est unique, toutes les émotions sont présentes au quatre coins du terrains, les corps tremblent, les mains sont moites prêtes à applaudir aux exploits des 6 gladiateurs qui se livrent un combat homérique à coup de sphères métalliques. La Belgique va-t-elle réussir son rêve de remporter le titre suprême sur ses terres ? La France va-t-elle conserver son titre.

. . La France démarre bien et maîtrise le jeu.

. . Face à cette équipe de France, si tu ne joues pas 6 boules par mène, pas de raison d’espérer de marquer, c’est le cas d’entrée ou sur un trou de Tichon Hémon , la France est en position favorable, un superbe coup de Julien qui prend le but permet d’ouvrir le score avec déjà 4 points dans l’escarcelle. La suite est moins favorable avec la seule boule perdue au point par Henri , Philippe ne fait qu’un sur 2, la Belgique ouvre son score également 4 à 2 . En ce début de partie, les belges sont sur la défensive, Tichon est en retrait par rapport à ses précédentes parties, Claudy et Dédé font le plein et tout se joue sur une boule à chaque fois.

. . Henri époustouflant

. . Chaque point glané est comme une pépite. En chercheur d’or averti, Henri réalise une partie extraordinaire au point comme au tir, même en rêve on ne fait pas aussi bien. Le score progresse lentement 5/2, 5/3, 6 /3 . C’est alors que Philippe accélère la cadence et domine largement son homologue, le score prend une plus grande ampleur 8/3, 9 /3 . Henri descend de son nuage le temps d’une boule pour son 1er trou, si c’est possible !!, il en faut pas plus pour que les belges en profitent engranger 3 points dans un mouchoir 9/6 . Le public reprend espoir et pousse de plus belle ses poulains mais les français ont de la ressource, tout se joue dans la tête comme souvent à la pétanque, ne rien lâcher, ne pas céder un centimètre de terrain, Julien y va de son exploit au tir, avec un carreau à la sautée qui fait lever les supporters français et toute la délégation de la FFPJP emmenée par Jacques Théron. Super Julien , vas y continue tes appoints en flot continue mettent la pression sur tes adversaires. En temps normal la finale est terminée 11/6 puis 13 /6 , la ligne d’arrivée est proche pour nos trois mousquetaires mais il manque encore 2 points. Deux points que les français vont aller chercher un par un.

. . La fin des espoirs belges

. . A 14 à 6 Tichon Hémon grand spécialiste annule le but de quoi retarder l’échéance. On joue depuis 2 heures, sur un déplacement de but en fond de cadre, les français ont l’avantage 4 boules à 3. Le but est à quelques centimètres de la ligne perte, Dédé Lozano peut être trop gourmand se noie de sa première, aie !!  d’une façon incompréhensible il rejoue la même et se noie à nouveau !! A vouloir trop bien faire, les derniers espoirs de renverser la partie s’envolent avec ses deux boules qui quittent l’aire de jeu comme si elles rentraient aux vestiaires pour rejoindre leur sacoche. L’ultime espoir repose sur Tichon , il gagne le point mais il y a encore large et pour Henri ce n’est pas un souci aussi fort à la pétanque qu’au provençal. Sa 1ère boule est courte, juste de quoi se régler car à la 2ème il regagne magnifiquement le point donnant la victoire à la France . C’est dans la liesse générale que les français sautent de joie, tout le monde est au bord des larmes, seul le sport peut donner de telles émotions. La France conserve son titre en changeant d’équipe, pour les belges les années se suivent et se ressemblent et la déception est cruelle, sur le podium Michel Vancampenhout ne manquera pas de remercier le public pour son formidable soutien pendant ces 4 jours effrénés de compétition. Pour Henri et Philippe , après l’intermède de l’an passé, ils retrouvent leur tunique préférée alors que Julien et Simon inaugurent leur palmarès mondial. Pour Philippe c’est la 6 ème couronne mondiale alors qu’Henri en est déjà à 4 .

Photos: "jacpetanque" :  Henri Lacroix vient de mettre le 15ème point : France 1 a gagné !

. . L’évolution du score  :

. . 4/0, 4/2, 5/2, 5/3, 6/3, 8/3, 9/3, 9/6, 11/6, 13/6, 14/6, nulle, 15/6

. . 2h05 de jeu

. . Le jeu des joueurs  :

Julien  : dans son rôle de pointeur il fera largement jeu égal avec Dédé Lozano en envoyant tirer à toutes les mènes. A son actif un superbe carreau à la sautée.

. . Tir : 2 sur 3 dont 2 carreaux

Henri  : Sans aucun doute le meilleur joueur de la finale, d’une volonté sans faille, meneur de l’équipe, il a enthousiasmé le public par son adresse au point comme au tir.

. . Tir : 10 sur 12 dont 3 carreaux

Philippe  : L’expérience paye à ce niveau, habitué à de telles rencontres il a su monter en charge progressivement pour s’imposer face au tireur adverse en tirant les " bonnes " boules

. . Tir : 10 sur 17 dont 4 carreaux

André Lozano  : Une bonne partie du pointeur belge qui pendant 2 ou 3 mènes a su bloquer le jeu des français par un devant de boule mais inexplicablement il noya ses deux boules lors de la dernière mène.

. . Tir : 1 sur 2

Claudy Weibel  : face à Henri difficile de tenir la comparaison et pourtant Claudy a réalisé une belle finale, passé au tir à mi partie il n’a pas pu redresser la barre.

. . Tir : 6 sur 10 dont 1 carreau

Jean-François Hémon  : Sûrement une des ses plus mauvaises parties lors de ce championnat du monde malheureusement c’était en finale et face à la France. Mis à contribution toutes les mènes il aurait fallu quelques coups d’éclat pour inverser la tendance

. . Tir : 9 sur 18 dont 2 carreaux et un but.



- à lire aussi le reportage en forum de « LeToulousain »

 . > Une journée en Belgique ! .


Petites brèves d’Uccle

Démangeaison

Philippe Quintais a joué à fond son rôle de coach, il n’a pas hésité à se lever de sa chaise pour aller conseiller directement sur le terrain son équipe, un peu plus et il prenait les boules en main !!!

Porte bonheur

Jean Yves Loulon, membre de la FFPJP et joueur bien connu a gardé dans sa main pendant tout le week end une branche de houx pour porter bonheur au français. Superstitieux ? en tout cas ça marche !!

Supporters

Les belges n’étaient pas les seuls à avoir leurs supporters, une importante colonie hollandaise avait fait également le déplacement, pas pour rien puis leur équipe nationale a brillé de mille feux avant de s’incliner aux portes des ¼ de finale. Du côté des français, les femmes des joueurs avaient toutes revêtues la tunique bleue et côtoyaient les autres supporters tricolores. La palme revient à deux supportrices danoises qui pendant 4 jours ont chanté un petit refrain à chaque coup gagnant de leur équipe.

Repas

Excellents pendant toute la durée du championnat, il faut dire que les menus venaient de notre ami boulistenaute Sancho01 de la fédération suisse, organisateur du mondial 2003. Les organisateurs belges lui avaient demandé de lui faxer les menus tant Genève avait été réussi sur ce plan là.

Arméniens de provence

Pour la 1ère fois l’Armènie participait au championnat du monde, une équipe pas du tout inconnue puisque figurait dans ses rangs le marseillais bien connue Gaspar Gasparian.

La Chine s’éveille

Les chinois devaient participer à ce 41ème championnat du monde, mais finalement au dernier moment ils ont renoncé, pourtant présents à Uccle ils ont préféré observer et prendre des notes plutôt que de jouer de peur d’être ridicule. Attention prochaine étape avec les boules en main !!

Djibouti réduit à deux

Surprise pour le début de la coupe des nations, l’équipe djiboutienne avait perdu un de ses joueurs, obligés de jouer à deux et 4 boules leur sort a été vite réglé.

Filles

Singapour alignait 2 filles dans sa triplette, pas du tout maladroites, elles tout de même du baisser pavillon face aux hommes sans pitié. Pour la Pologne Katarzyna Sliz avait une particularité unique, c’était en effet son 3ème championnat international de l’année après le championnat du monde jeune au Canada et le championnat d’Europe féminin au Danemark !!

De la pétanque à la Lyonnaise

Sur le chemin du retour, la délégation de l’Ile Maurice a été invitée par la fédération italienne de boules lyonnaise. Totalement inconnue par les joueurs et leur délégué, ils risquent de trouver une sacrée différence !!

Discours tri répitita

La Belgique étant un pays bilingue, les discours d’ouverture du championnat se sont éternisés, une fois en français, une fois en flamand et une fois en anglais pour les autres délégations ouf !!!

Le ralenti s’il vous plait !!

Didier Jandard, arbitre lors de la finale du tir de précision ne passera ses vacances au Bénin. Sur une décision octroyant 3 points au thaïlandais sur un tir au but litigieux, les béninois ont protesté de manière véhémente, heureusement l’intervention de l’animateur de Marc Alexandre a permis de ramener le calme. A quand le ralenti pour éviter toute contestation ?

Style

La palme revient au tireur russe à la concentration incroyablement longue, immobile pendant une minute telle une statue. Malheureusement le résultat n’était pas à la hauteur de la préparation, le tir se soldant la plus part du temps par un " brochet " impressionnant. Interdit de rire !!

Remontée

Mené 11 à 3 par l’Algérie dans les poules des 8èmes, le Portugal a refait son handicap pour finalement l’emporter 13 à 12. Une remontée du au très jeune tireur Hugo Rodrigues qui part 3 fois a annulé le but avant de réussir le tir victorieux sur une boule cette fois !! Malheureusement pour lui l’Algerie prendra sa revanche en barrage.

Olè què pasa !!!

Partie record, à peine un quart d’heure entre les Pays Bas et l’Espagne, les hollandais en 3 mènes de folie 5,5 et 3 ont renvoyé aux vestiaires des espagnols totalement médusés par la furie orange !!

Le terrain il est où s’il vous plait ?

Lors du congrès de la FIPJP, l’assemblée a du se prononcer sur la demande d’adhésion d’une petite enclave australienne d’à peine quelques hectares gouverné par un prince auto proclamé. L’assemblée a rejeté cette demande, il faut dire que le terrain de pétanque le plus proche se trouvait à Perth à 525 kms  !!!

30 heures

C’est le temps qu’il aura fallu à la délégation néo zélandaise pour arriver à Uccle, une escale d’abord à Hong Kong puis à Londres avant d’arriver à Bruxelles. Il faut vraiment aimer la pétanque !!

Note: 0.00 (0 votes) - Noter cet article -


Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
« 1 2 (3) 4 5 6 »
Auteur Conversation
Anonyme
Posté le: 27/9/2005 11:12  Mis à jour: 27/9/2005 11:12
 Re: 41ème Chp.du MONDE à UCCLE - Reportage de « lolo »
E X C E L L E N T !!!!!!
@+
jojori
Posté le: 27/9/2005 9:50  Mis à jour: 27/9/2005 9:50
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 13/2/2005
De: 36 .
Envois: 1461
 Re: 41ème Chp.du MONDE à UCCLE - Reportage de « lolo »
Merci beaucoup pour ces commentaires qui aident un peu plus ceux qui n'ont pas pu voir la Finale à la télé.
------------

hasta la victoria siempre

http://rezo.net/
Anonyme
Posté le: 27/9/2005 1:52  Mis à jour: 27/9/2005 1:52
 Re: Les Nouveaux Rois du MONDE : Philippe VI, Henri IV, J...
Bravo pour ce travail remarquable lolo, mais puisque Boulistenaute se veut de l'excellence, alors soyons fou et rendons à Dédé Lozano sa vraie performance au tir !
Ce n'est pas 0 sur 1, mais bel et bien 1 sur 2, ce qui a d'ailleurs bien changé la partie !
Je n'ai aucun mérite, sport + me l'a dit !
Bravo encore et bonne continuation.
Sylvette.
kiki55
Posté le: 26/9/2005 21:48  Mis à jour: 26/9/2005 21:48
Boulistenaute aspirant !
Inscrit le: 9/3/2005
De: Toulouse - 81 Tarn - Midi-Pyrénées
Envois: 1361
 Re: 41ème Chp.du MONDE à UCCLE - Reportage de « lolo »
Bravo pour tes talents de journaliste et on attends tous...
------------

Il n'y a qu'une chose qui puisse rendre un rêve impossible...la peur d'échouer
Anonyme
Posté le: 26/9/2005 20:50  Mis à jour: 26/9/2005 20:50
 Re: 41ème Chp.du MONDE à UCCLE - Reportage de « lolo »
Merci à toi lolo pour ce super reportage vivement la suite
« 1 2 (3) 4 5 6 »
          195 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE
PODCASTS

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Snapchat pétanque     Tiktok pétanque Twitch pétanque Apple Podcasts Pétanque Spotify Pétanque Deezer Pétanque
Pétanque sur Apple Store Application Mobile
Pétanque sur Google PLAY Application Mobile

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !