Publicité

Champagne-Ardenne : La froideur ne stoppe pas l’ardeur des vainqueurs

Posté par TAT51 le 19/4/2019 18:40:00 (2635 lectures) Articles du même auteur

Autant le dire d’emblée : il est difficile de rédiger des articles en étant directement concerné. Peut-on garder son objectivité ? Ne risque-t-on pas un dédoublement de personnalité ? Ce serait pourtant pas mal, à la pétanque on aimerait parfois avoir un 4ème dans l’équipe ! 



 

Une partie de la réponse avait déjà été apportée l’année dernière par une victoire familiale : "La surprise se cache au triplette féminin ?"

 

Actu - Comité de la Marne Partenaire Boulistenaute.com
« Ne vous demandez pas ce que les médias peuvent faire pour vous ! Créons notre propre média ! Un seul lieu, une même passion : Boulistenaute.com » 


> Vous souhaitez vous aussi devenir Partenaire ACTU Comité ? Nous contacter 

 

Sur les terrains de la Pétanque des Trois fontaines du Président A Challard, 19 équipes féminines et 115 masculines (un record) voulaient toutes conquérir leur graal !

 

 

Le froid, le vent allait rendre ce week-end TRES difficile pour la pratique sportive d’une Pétanque de haut niveau. Mais les concurrents ne manqueront pas d’ardeur tout au long des deux jours. Tout de même, -3°C le dimanche, les joueuses et joueurs avaient bien du mérite.

 

C Damé frigorifiée

 

 

Côté féminin, on notera les sorties prématurées pour Thiery (vice-championne Grand Est 2018), Perlot (championne 2018), Merli, Strappazzoni, Chatelot, Escotte

Côté masculin, Da Silva, Prieur, Prunet, Gozdzior, Sevezen ne voyaient pas les quarts. Une partie à noter ? La qualification pour le dimanche, arrachée par l’équipe Lallement, Perlot et Chevailliot 13 à 12 face à leurs camarades de club Mulpas, Mignot et Petit, à grands coups de carreaux de Lallement et de tirs au but de Perlot dont un plein bois qui failli rester dans le ciel étoilé. Allaient-ils vivre le même sort que Cléda et Detrez qualifiés in extremis, pour le dimanche, au doublette et au final vainqueurs ? Lire "Un grand cru champenois !

B Divry déterminé

 

Triplette féminin

 

Demi-finales

De gauche à droite : M Labergri, E Papegay, D Lantsoght, V Ister, A Albert, C Berthe, R Janin

 

Papegay, Ister, Labergri (Saint Jean Pétanque) VS Berthe, Albert, Janin (Cochonnet Montmiraillais)

L’équipe Berthe (finaliste du championnat tête à tête 2019) marquait 2 points lors de la première mène. La suite était plus compliquée pour elles. L’équipe Papegay marquait sans profiter des mènes mais elles ne cessaient de jeter le bouchon. 13 à 2.

A Albert

 

De gauche à droite : A Sadaoui, S Huat, J Larget, M Petit, V Deharbe, P Articlaut

 

Articlaut, Petit, Djelfaoui (Saint Jean Pétanque) VS Larget, Huat, Deharbe (Pétanque des Trois fontaines)

La partie commençait bien pour l’équipe Larget sur leur terrain. Elles menaient 6 à 0. Ensuite, l’équipe de Saint Jean Pétanque commençaità marquer et ne semblait plus vouloir s’arrêter ! 12 à 7.

S Huat au tir

L’équipe Larget, encouragée par ses supporters, ne voulait pas se laisser faire et marquait 2 points, puis de nouveau 1. Le score se resserrait : 12 à 10 en faveur de Saint Jean Pétanque, qui concluait la mène suivante.

P Articlaut au tir

La Finale pour un doublé ?

 

Dans l'une des équipes présente : une des championnes triplette 2018 Miléna Petit. Dans l'autre, la championne tête à tête 2019 : Vanessa Ister. Laquelle allait réaliser un doublé ?

 

Le froid hivernal, la fatigue du week-end et forcément un peu de pression des deux côtés accompagnait cette partie. Une finale est une partie particulière, une partie à enjeu : la qualification aux championnats de France on y pense forcément "un peu". 

M Labergri à l’appoint

 

Ister ressentait un petit coup de moins bien en milieu de partie, mais avec Labergri et Papegay, elles se complétaient et ne perdaient jamais la boule de trop ensemble. Le terrain gelé ne facilitait pas la qualité du jeu notamment à l'appoint. Articlaut (défaite à ce stade en 2018), Petit et Sadaoui ne parvenaient à endiguer l'ensemble bien huilé de leurs adversaires. Le score final était sévère 13 à 2. V Ister inscrivait une nouvelle ligne à son immense palmarès, E Papegay et M Labergri complétait le leur plutôt bien fourni.

L’indispensable courtoisie

 

Triplette masculin

Quarts de finale

Frédéric Detrez, David Gautier, Ludovic Cléda (Pétanque des Trois fontaines) VS Sadaoui Djelfaoui (alias Piaf), Farid Bendidou, Gabriel Papegay (Saint Jean Pétanque). La revanche de la demi-finale doublette tournait court. Les rémois engageaient bien les mènes, les châlonnais ne parvenaient pas à s’extirper de l’étau. 13 à 5

G Papegay un geste inimitable

 

Alexandre Chevailliot, David Lallement, Olivier Perlot (ESCAL Witry les Reims) VS Delorieux Raynald, Dylan Sechet, Romain Escotte (Pétanque des Trois fontaines). La partie entre amis était serrée, quelques coups « magiques » de Perlot, un jeu TRES complet de Lallement et des piles enterrés de Chevailliot leur donnaient la conclusion, après pourtant un bon départ de rémois 5/0) : 13 à 11.

D Lallement l’équilibre intérieur et extérieur

 

 Christophe Ragon, Teddy Boisson, Sébastien Nicot (Saint Jean Pétanque) VS Jimmy Vedani, Peter Perret, Christophe Crochard (Cochonnet Montmiraillais). Les châlonnais prenaient un bon départ 8 à 3. Les montmiraillais expérimentés et combatifs passaient devant 10 à 9 Ils engageaient mal les deux dernières mènes. Vedani tentait bien de sortir le bouchon mais en vain. Les châlonnais gagnaient leurs billets pour les demi-finales 13 à 10.

C Ragon quel équilibre et quelle sortie de main ! Sous le regard de l’arbitre N Gobance.

 

 

Dominique Ben Hamed, Patrick Plongeron, Arthur Mouny (ACRAP) VS Christophe Musquin, Cyril Georgin, Anthony Minaux (ESCAL Witry les Reims). L’ACRAP : club mythique des années 1970 à 2000 retrouvait les sommets connus sous l’ère de feu le Président Bertrand avec des joueurs tout aussi emblématiques : Pechenet, Pelletier, Mercier… Après avoir formé un Champion de France junior : Anthony Prieur, ce club pouvait espérer redorer son lustre, malgré ses 7 licenciés ! Colette Bertrand la très dévouée et inamovible membre du comité de la Marne était présente au bord du terrain pour supporter ses partenaires de Coupe de France. La partie tournait court, l’agacement était palpable côté witryat : 13 à 5.

D Ben Hamed un pouce levé discrètement

 

Demi-finales

Les deux demi-finales étaient un peu retardées car un nouveau contrôle d’alcoolémie était réalisé. Comme tout au long du week-end, que ce soit pour les féminines ou les masculins, le samedi ou le dimanche, les contrôles s’avéraient négatifs. Les joueurs et les joueuses se prêtaient d’ailleurs sans sourciller à cet exercice. Certains joueurs étaient sans doute passés au travers des mailles du filet mais les mailles se resserrent. Les autres ont intégré cette démarche préventive du comité de la Marne.

 

De gauche à droite : T Boisson, L Cléda, C Ragon, F Detrez, S Nicot, D Gautier

 

L’après-midi le soleil n’avait pas forcément réchauffé l’atmosphère, mais les joueurs allaient s’efforcer de proposer du beau jeu malgré les conditions. Sur leur excellente lancée Detrez, Cléda, Gautier maitrisaient le jeu et démarraient en trombe : 6 à 0 tout en laissant échapper quelques points de rajout. 

 

D Gautier, visualiser l’envoi

 

Les châlonnais Boisson, Ragon et Nicot s’adaptaient au terrain et se lançaient pleinement dans la bataille. Ragon réalisait des coups, qu’il maitrise totalement, reprise au point, coup de bouchon. 

T Boisson, tir en préparation

Les rémois laissaient passer des occasions, avec 4 boules d’avance ils prenaient 3 points !  Alors que les châlonnais répondaient au défi, Nicot régulier au point, Boisson frappant les boules qu’on lui présentait et Ragon métronome, les rémois baissaient pavillon sur une dernière mène plutôt ratée, 13/10.

 

De gauche à droite : O Perlot, D Lallement, A Chevailliot, D Ben Hamed, P Plongeron, A Mouny.

 

 

Pour les joueurs de l’ACRAP, Plongeron, Mouny et Ben Hamed les parties à venir n’étaient que bonheur ! Le respect allait entourer cette partie. Les witryats réputés pour leur détermination, Chevailliot, Lallement et Perlot, débutaient par une mène de 4. 

 

A Chevailliot : BOUM !

 

Les rémois répliquaient 1/4. Mais les witryats se remobilisaient et gonflaient le score 10 à 1 ! Les rémois ne trouvaient pas de repères et attaquaient peu. La partie était pliée ? Ah non ! Après deux beaux carreaux (Mouny et Ben Hamed) malgré deux belles reprises de Lallement. L’équipe Ben Hamed se retrouvait sur les talons witryats 10 à 6. Mais, il n’entre pas dans les habitudes witryates de paniquer, ils formaient un trio complémentaire et s’ouvraient les portes de la finale : 13 à 6.

P Plongeron cherche des solutions

 

La finale

 

L’équation à résoudre pour devenir Champion de la Marne comportait de multiple paramètres ou inconnues : le froid, l’expérience ou l’inexpérience, la fatigue, le fort dénivelé du terrain… Qui trouverait en premier la solution ? Mais peut-on mettre la pétanque en équation ? Si oui, Cédric Villani en serait champion… Les bras allaient donc parler.

Les deux équipes mélangeaient à la fois expérience et découverte de ce niveau : Christophe Ragon, Teddy Boisson et Sébastien Nicot de Saint Jean Pétanque face à David Lallement, Alexandre Chevailliot et Olivier Perlot.

Ce dernier engageait bien la première mène à 10m. Pour son premier tir lors d’une finale, Alexandre plantait un carreau d’anthologie. Inconnu du grand public, il trouvait dans les cadres un terrain d’expression à sa mesure. Olivier et David ajoutaient avec maîtrise : 4 à 0. 

 

Décider ensemble

 

Les châlonnais répondaient en marquant un point.

En retard de boules Christophe plaçait une superbe boule au bouchon, Olivier tentait une refente. Le but se déplaçait à 11m. David gagnait le point et Teddy la mettait au but. A 11 m, les witryats manquaient de peu.

Les châlonnais prenaient leur élan, le but se déplaçaient deux fois, Sébastien engageait de belles mènes, Christophe ne perdait aucune boule au point et Teddy poussait les boules. Ils passaient devant 7 à 5.

Attendre ensemble

 

Olivier éprouvait des difficultés en descente sur jeu court, les witryats stratèges tournaient. David débutait bien la mène suivante. Teddy reprenait à la dernière, avec deux boules en main, les witryats tentaient une nouvelle refente, pour faire compter leurs boules en fond de jeu. Le but touché par Olivier rebondissait dans des boules, un nouveau point pour les witryats. La mène d’après ils pointaient 6 fois pour 3 points, les châlonnais perdaient le fil de la partie. 9 à 7

La mène suivante était annulée. C’était l’occasion pour un rappel du règlement de la part de l’arbitre national D Lantsoght.

 

La tension montait d’un cran. David engageait une bonne boule à 10 m. Sébastien le regagnait mais Alexandre, très à l’aise dans les cadres, envoyait un nouveau carreau tout en puissance. Teddy faisait de la place. Il restait deux boules à Christophe pour 4 à ses adversaires ! Il regagnait à la 1ère ! Alexandre manquait un de ses rares tirs depuis l’entrée dans les cadres. 

 

à quoi peut bien penser O Perlot à cet instant ?

 

Olivier à l’aide d’une technique personnelle et inimitable faisait un petit recul sur le côté dans le but… à la rafle !!! Christophe perdait une rare boule au point. David, énorme et complet tout le week-end, et Olivier avaient l’occasion de valider un billet pour les championnats de France. Avec beaucoup de sang-froid et un peu de technique, ils glissaient deux points avec petit effet droite gauche. 13 à 7.

Intérieurement les witryats explosaient mais par respect pour l’adversaire, extérieurement ils exprimaient des émotions retenues.

 

Un mélange de respect et de déception

 

« Leur première année ensemble était couronnée de succès ! »

 

Tous les finalistes pouvaient de retrouver sur la traditionnelle photographie, des moments familiaux étaient partagés.

 

 

 

 

Le barbu à lunettes claudiquant pouvait repasser derrière son clavier.

 

Crédits des SUBLIMES photographies : SL Photographie https://sl-photographie.fr 

 

Les boulistenautes en parlent dans ce FORUM 

Note: 10.00 (2 votes) - Noter cet article -

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
(1) 2 »
Auteur Conversation
TAT51
Posté le: 21/4/2019 7:15  Mis à jour: 21/4/2019 7:15
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 10/12/2003
De: 51 Marne - Champagne-Ardenne
Envois: 271
 Re: La froideur ne stoppe pas l’ardeur des vainqueurs
Bonjour Pierre

Merci pour les compliments , notre modeste comité tente de valoriser la Pétanque, ses joueuses et ses joueurs.

OUI à fond pour la parité chez les Perlot mais si on pouvait en gagner un par an

A bientôt
Menucourt
Posté le: 20/4/2019 14:09  Mis à jour: 20/4/2019 14:09
Boulistenaute accro !
Inscrit le: 8/11/2002
De: Menucourt Val D'Oise (95) Ile De France
Envois: 5844
 Re: La froideur ne stoppe pas l’ardeur des vainqueurs
Bravo TAT51, bel article ça c’est des heures de boulot , chapeau.

Et bien sur félicitations pour la victoire , décidément chez les Perlot c’est la parité ,une année le titre pour Madame , l’annee suivante pour Monsieur , beau couple de passionnés bravo et bon France.
TAT51
Posté le: 20/4/2019 7:30  Mis à jour: 20/4/2019 7:30
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 10/12/2003
De: 51 Marne - Champagne-Ardenne
Envois: 271
 Re: La froideur ne stoppe pas l’ardeur des vainqueurs
Merci Alain, on compte sur vous pour que les abeilles piquent encore au vétéran !
TAT51
Posté le: 20/4/2019 7:29  Mis à jour: 20/4/2019 7:29
Boulistenaute en progrès
Inscrit le: 10/12/2003
De: 51 Marne - Champagne-Ardenne
Envois: 271
 Re: La froideur ne stoppe pas l’ardeur des vainqueurs
Lionel

Merci pour ces compliments, j'essaie depuis deux ans de partager notre passion pour ce beau sport.

Je ne peux qu'inviter les CD à profiter du bel écrin que tu nous proposes.

A Bientôt
alvgg
Posté le: 19/4/2019 20:25  Mis à jour: 19/4/2019 20:25
Bébé boulistenaute
Inscrit le: 2/3/2014
De:
Envois: 17
 Re: La froideur ne stoppe pas l’ardeur des vainqueurs
Bravo les abeilles, un très beau titre pour Witry avec une triplette fort sympathique. Bon France les copains
(1) 2 »
  
          440 utilisateur(s) en ligne plus...

DANS LA BOUTIQUE

SUIVEZ-NOUS
Pétanque mobile Facebook pétanque Dailymotion Vidéo pétanque Google+ pétanque Twitter pétanque YouTube Vidéo Pétanque Instagram pétanque Pinterest Pétanque Flux rss pétanque

Créer votre site Internet petanque
FORUM BLOGPETANQUE.COM
Entraide, trucs et astuces !